Plaisirs gastronomiques en fin de vie


L’alimentation est au sein de chacune des cultures synonyme de plaisir, de partage avec les siens, de vie. Pourtant toute la question entourant la nutrition en fin de vie est semée de pièges et de tiraillements entre, d’une part, la personne concernée et ses proches de même que ses soignants.

Pour plusieurs des personnes en soins palliatifs, l’alimentation trop abondante, dont la texture est trop difficile à mastiquer ou à avaler, dont l’odeur est trop forte, dont la présentation est négligée, est souvent source de frustrations et de conflits. Pendant les derniers jours de vie, l’absorption des liquides peut être rendue très difficile par l’extrême faiblesse de la personne, nécessitant l’épaississement de toute boisson.

Pour le dernier congrès en 2018, un recueil de recettes a été développé par des étudiants de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec et ppar et les cuisiniers et cuisinières de La Maison située à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône au sud de la France. Ces recettes ont été adaptées pour être appréciées par les personnes très affectées par la maladie et pour qui se nourrir et déglutir sont problématiques.

En 2019, une 2e édition du recueil a été publiée avec des recettes additionnelles élaborées par les étudiants de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec. Cliquez ici pour accéder à ce dernier carnet de recettes.